Le cheval qui refuse de boire…

Compétition, déménagement, rando etc, votre cheval refuse de boire l'eau à disposition

L’eau c’est La Vie ! 

Le corps humain est composé de plus de 70% d’eau. Les chevaux ne sont pas très différents , estimé à 60% d’eau environ. Un cheval, selon sa taille, son âge, son activité peut boire entre  10 et 30 litres par jour.

On peut compter environ 5,2 litres d’eau / 100 kg de poids. Cette quantité pourra aussi augmenter en cas de gros efforts et compétitions.

Alors, pour quelles différentes raisons un cheval refuse de boire l’eau qu’on lui propose ou qu’il a à sa disposition ? Plusieurs, peut-être même de nombreuses raisons peuvent en être la cause, voyons ici quelles sont les principales et comment essayer de les prévenir ou y remédier dans la mesure du possible. Dans les cas plus graves, au moins quoi faire en attendant l’arrivée du vétérinaire.

Les quelques raisons les plus courantes :

  • il n’est pas à la maison (compétition, exposition, randonnée) et l’eau ne goûte pas la même chose (notamment eau d’aqueduc versus puit artésien par exemple)
  • on vient de déménager et ce n’est donc plus l’eau à laquelle il est habitué
  • en randonnée et il ne boit pas dans un ruisseau, une rivière, une flaque d’eau
  • il ne connaît pas de boire dans un abreuvoir ni à poussoir, ni à flotte
  • ces gros bacs noirs ou abreuvoir automatique qui font plein de bruit ne l’attirent pas du tout car lui il boit dans SA chaudière (SON seau) d’habitude

Une autre raison  et non la moindre que j’ai vécu et que je viens de voir passer sur les réseaux sociaux :

Abreuvoir chauffant avec un problème électrique (branchement tout à coup défectueux – souvent le ground) et le cheval reçoit un choc électrique quand il s’approche pour boire. 

Même si il y était habitué, cela va être très long, voire impossible, de les faire boire à nouveau dans cet abreuvoir-là, en tout cas situé à la même place dans le pacage

Lors de déplacements, de nombreux propriétaires emmènent de grosses quantités d’eau « de la maison » avec eux justement pour éviter cette problématique.

Si vous déménagez, prenez de l’eau de votre ancienne propriété ou pension avec vous.

En randonnée, habituez votre cheval à boire, dès qu’il rencontre de l’eau fraîche et surtout,,  vous aussi, laissez le boire si il en démontre le besoin. Il sait si l’eau est bonne pour lui ou pas. (même si vous ne pensez pas la même chose !)

Lors de sa désensibilisation, mettre au programme tous les types d’abreuvoirs si possible ou alors qu’il boive toujours facilement dans une chaudière ou un seau toujours bien propre et dans lequel il n’y a eu que de l’eau. PAS d’AUTRES ODEURS.

Un premier problème sera réglé si c’est le type d’abreuvoir le problème.

Ne pensez pas que si il a assez soif, il va boire. C’est faux. Un cheval déshydraté ne boit justement plus.

Les trucs les plus connus :  Ajouter du jus de pommes, des électrolytes, des gaterade, lui donner du sel etc. et cela marche……parfois !

Aussi, l’Argile  verte peut transformer de l’eau non potable en eau potable et va neutraliser les odeurs et le goût.

Mais tout cela ne suffira peut-être pas à faire boire votre cheval puisque qu’un cheval fortement déshydraté ne boit plus.

Donc mon conseil est d’avoir :

une SERINGUE d’Électrolytes en PÂTE

dans votre Trousse de Premiers soins, vos sacoches de randonnée, votre remorque… Vous pouvez en acheter à votre Boutique équestre et cela permettra de donner des électrolytes directement dans la bouche de votre cheval, en attendant l’arrivée de votre vétérinaire.

P.S. Ajouter 1 à 2 cuillères à soupe de gros sel (pas du sel de cuisine iodé) avec sa ration, à l’année longue,  est aussi toujours une bonne habitude et une belle prévention.

Et maintenant comment sait-on si mon cheval est déshydraté ? Faites le test : Pincez la peau de l’encolure et du poitrail, ralâchez, elle doit revenir en place instantanément. Si elle reste plus ou moins plissée, votre cheval est plus ou moins déshydraté. Des gencives collantes, sont aussi un signe de déshydratation. Alors prenez les actions qui s’imposent du mieux que vous pouvez.

Et surtout, continuez de profiter de leur présence et merveilleuse énergie. Avoir du plaisir et partager de l’Amour en compagnie de vos chevaux

Des

ATTENTION : on sait que la suite d'un cheval déshydaté sont les coliques. On sait qu'on fait tout pour les éviter

Articles récents